Accueil





Massacres hamidiens

Génocide

Historique du génocide

Histoire d'une génocide

Reconnaitre le génocide pour ce qu'il est.

La Turquie déboussolée et la France en analyse Point de vue

Suite 2

Un génocide autrement



HISTOIRES D'UN GENOCIDE - ՑԵՂԱՍՊԱՆՈՒԹԵԱՆ ՊԱՏՄՈՒԹԻՒՆՆԵՐՆ

Certaines situations, ne trouvent pas de définition vraiment appropriée, s’il y a des degrés, des valeurs ou des nuances différentes pour exprimer la plupart des choses, pour quelques d’entres elles, il est difficile voire impossible de trouver le mot juste. Dans ces cas chacun y va de son mot, celui qui lui parait le plus juste ou  le moins faux.
Pour les responsables de génocide, on a trouvé génocidaire, c’est un mot qui parait techniquement juste, mais qui exprime très mal l'intensité de la douleur, des atrocités, de la perversion, la brutalité, l’inhumanité, du sadisme des  protagonistes  que l’on nomme aussi brutes, sanguinaires, boucher…
Mais il y a une réalité que l’on ne peut nier, le résultat du travail de ces personnages qui ont crus écrire l’histoire, alors qu’ils ont uniquement traumatisé et sali l’humanité, aujourd’hui encore quelques intellectuels, politiques et historiens aux ordres parmi les plus courageux nous parlent de déplacement de population.
Il est évident que si l’on considère que passer de vie à trépas est une forme de voyage, le voyage étant un déplacement, c’est une façon de voire les choses, je voudrais simplement rappeler à ces messieurs que dans le concept de voyage, il est entendu normalement  la possibilité  de retour. Là le voyage de retour n'était pas prévu il n'était pas non plus vraiment souhaité par les voyagistes improvisés. Ces génocidaires sont ils les seuls responsables? On peut se poser la question quant au silence des grandes nations, le rôle exact de l'Allemagne, nation servant d'assistance technique, préparaient-elle déja ses futurs méfaits? et qui par son silence soutiend implicitement les descendants de ces atrocités.

Dire aujourd'hui que la Turquie d'aujourd'hui n'est pas responsable des massacres d'hier c'est vrai, mais en niant farouchement les faits historiques et en érigeant des mausolés au assassin d'hier, la Turquie d'aujourd'hui est complice.

Qui aujourdhui se soucie des victimes, c'est vrai qu'il y a la réalité politique et un silence assourdissant.

 

 Le commandant de la III ème Armée « Les Musulmans qui osent accueillir chez eux des Arméniens doivent être pendues devant leur maison qui sera incendiée. »

Le baron von Wangenheim, ambassadeur d’Allemagne à son consul d’Erzeroum von Scheubner-Richter «cela étant, il faudrait éviter de donner l’impression que nous exerçons un droit de protection sur les Arméniens et que nous voulons nous immiscer dans les affaires des autorités. »

Le Kaiser  déguisé en turc au cours d’un voyage mémorable expliquait « bien entendu, ces mesures que veulent prendre les Turcs vont encore provoquer bien des remous dans tout le camp de nos ennemis et seront utilisés contre nous. Il est certain qu’elles sont extrêmement dures pour la population arménienne. Néanmoins, j’estime que, si nous pouvons les adoucir dans leur forme, nous ne pouvons pas  nous y opposer dans leur principe. »

Le New York Times affirmait que le carnage dépassait en imagination tout ce qu’avait commis en son règne détestable Le Sultan Rouge Abdul Hamid au profil ingrat.

Un correspondant de Times récemment rentre de Salonique annonce que «  tous les rapports provenant de  Turquie concordent quant au terrible  caractère des atrocités turques contre les arméniens. On pense qu’il s’agit d’une   de mener une campagne d’extermination qui prévoit le meurtre de huit cent mille à un million de personnes »

Talaat Bey au docteur Mortmann en poste à l’ambassade impériale « La Sublime Porte voulait profiter de la guerre mondiale pour finir radicalement avec ses ennemis intérieurs sans être gêner par l’intervention diplomatique de l’étranger. » 

Le lieutenant –colonel Stange de la Mission militaire allemande « Après tout ce qui s’est passé, s’insurgeait-il, on peut considérer comme certain que la déportation et l’extermination des Arméniens ont été décidées et organisées par le Comité Jeune Turc de Constantinople, et exécutées avec l’aide de militaires et de bandes de volontaires » 

Concernant les assurances vies contractées par les arméniens auprès  de le New York Life Insurance  Company et l’Equitable Life of New York, Talaat concluait « ils sont presque tous morts, leur argent revient par conséquent au gouvernement, c’est lui qui doit en bénéficier. »

Leslie Ammerton Davis consul américain à Kharpout « Ce n’est pas un secret que le plan prévu consistait à détruire le race arménienne en tant que race, mais les méthodes employées ont été appliquées avec plus de sang froid et de façon plus barbare, sinon plus efficace que je ne l’avais tout d’abord supposé…Je ne crois pas qu’il y ait jamais eu dans l’histoire du monde un massacre aussi général et aussi radical que celui qui est perpétré en ce moment dans cette région, ni qu’un plan plus affreux et plus diabolique ait jamais été conçu par l’esprit de l’homme. »
« 
Le Commendatore Gorrini, ancien consul d’Italie à Trébizonde  « C’était une véritable extermination, un Massacre des Innocents, des choses inimaginables, une page noire marquée par la violation flagrante des droits les plus sacrés de l’humanité.»

Le Vicomte James Bryce à la Chambre des Lords de Londres  « Les récits des massacres me sont parvenus de différents côtés, mais ils s’accordent tous sur des points essentiels, et en réalité  ils se confirment  les uns les autres…C’est ainsi que, parait il, les trois quarts ou les quatre cinquième de toute la nation arménienne ont été anéantis ; et il n’y a pas de page dans l’Histoire, certainement pas depuis l’époque de Tamerlan, qui raconte un massacre aussi épouvantable et sur une aussi grande échelle. »

A la question de l’Ambassadeur des Etats-Unis Morgenthau à son départ de la Turquie «Et les Arméniens ? »Talaat répondis  « A quoi bon reparler d’eux, nous les avons liquidés, c’est fini.» 

« Le point essentiel qui ressort de l’enquête ouverte est que les crimes commis lors de la déportation des Arméniens en différents endroits et époques, ne sont pas des faits isolés et locaux. Mais une force centrale organisée, composée des personnes susmentionnées *, les a prémédités et fait exécuter, soit par des ordres secrets soit par des instructions verbales. »

*
Talaat Pacha : ministre de l’intérieur & Grand Vizir 
Enver Pacha : ministre de la guerre 
Djémal Pacha : ministre de la Marine 
Le docteur  Nazim : ministre de l’instruction publique 
Le docteur Behaeddine Chakir : membre du comité Jeune Turc
Tous condamné à mort part contumace par un tribunal turc,  ils avaient tous pris la fuite

 

Nous retiendrons la phrase D’Adolf Hitler (qui savait de quoi il parlait) « Qui se souvient aujourd’hui du massacre des Arméniens. »

Voici la définition du génocide selon la Convention des nations unies du 9 décembre 1948 pour la prévention et la répression du crime de génocide

"Dans la présente Convention, le génocide s'entend de l'un quelconque des actes ci-après, commis dans l'intention de détruire, ou tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux, comme tel : 

a- Meurtre de membres du groupe;
b- Atteinte grave à l'intégrité physique ou mentale de membres du groupe;
c- Soumission intentionnelle du groupe à des conditions d'existence devant entraîner sa destruction physique totale ou partielle;
d- Mesures visant à entraver les naissances au sein du groupe;
e- Transfert forcé d'enfants du groupe à un autre groupe."

CITATION HISTORIQUE

Atatürk admet la réalité du génocide arménien dans  une Interview de 1926

En Juin 1926 un groupe de turcs mécontents, dirigé par un certain Ziya Hurshid, avait projeter d'assassiner le "père de la République turque, Mustapha Kemal.
Dans le milieu du mois de juin , Kémal avait programmé une visite à Izmir  après un tour étendu dans le  pays. Les conspirateurs se sont secrètement réunis dans cette ville et ont achevé leur plan au détail le plus minutieux.
Le complot fut brisé par un des conspirateurs et presque tous ont été arrêtés,éprouvés et punis. Kémal est arrivé à Izmir et a personnellement pris en charge les arrestations et a lui-même interrogé quelques un des prisonniers qui étaient ses anciens amis. Le tristement célèbre Tribunal d'Indépendance d'Ankara été assigné et en  conclusion du simulacre de procès, 15 complices ont été condamnésà mort. Ceux qui appartenaient à l'ex-Union et Progrès (Ittihad ve Terrakki )le parti des jeunes turcs par la suite ont été jugés coupables et exécutés.

En juillet de la même année, un journaliste Suisse  Emile Hilderbrand, a
interrogé Kemal, qui ouvertement a accusé les Jeunes Turcs du massacre de « Millions de nos sujets chrétiens»

L'entretien initialement paru le 1er août 1926 est extrait du journal « Los
Angeles Examinator». Ce journal est un document important car dans le  9ème
paragraphe Kémal admet la réalité du génocide Arménien .

Le texte ci-dessous est corrigé et réimprimé du  «Miroir-arménien Spectator« 16
Mars 1985.


Je suis sur le point de montrer à ces conspirateurs que la République de la
Turquie ne peut pas être renversée par des assassins par l'intermédiaire de
leurs desseins meurtriers. Ces survivants de l'ancien Parti Jeunes Turcs, qui
auraient  dû rendre des comptes de la  vie de millions de nos sujets chrétiens
qui ont été impitoyablement chassés de leurs maisons et massacrés en masse , ont
été rétifs sous la règle républicaine. Ils ont vécut jusqu'à présent sur le
pillage, le vol, les actes de corruption ,et de devenir hostile à toute idée ou
suggestion de s'engager dans le travail utile et gagner leur vie par l'honnête
sueur de leur front.

Sous  couvert du parti d'opposition, cet élément qui a contraint notre pays dans
la grande guerre, contre  la volonté du peuple, qui a causé le déversement de
sang de la jeunesse turc pour satisfaire l'ambition criminel d'Enver Pacha à
d'une façon lâche comploter contre ma vie aussi bien que la vie des membres de
mon cabinet.
Kémal Ataturk

info:inhomage.com

   

Les citations ont été empruntées au livre « NUIT TURQUE »de PHILIPPE VIDELIER  historien et chercheur au CNRS, que nous remercions ici

 

Ce qui laisse à penser que celui qui cherche trouve 

 
Այսքան չարիք թէ մոռանան մեր որդիք, թող ողջ աշխարհ կարդայ հայուն նախատինք
Armenagan 2004-2017 Հրայր